Version mobile du site Ires.fr à venir
A


Partager

Transformateur numérique, "Travail en Commun, travail et communs", Paris, SuperPublic, les 14 et 15 juin 2018

logo le transformateur

2018 04 25 1200

Participation d’Odile Chagny à la session des 14 et 15 juin du transformateur numérique, organisée durant la “Semaine de la qualité de vie au travail”, dans le cadre de la participation active de Sharers & Workers (IRES, ASTREES) à la 8e édition du Transformateur.

Pour plus d’informations et l’appel à projet, c’est ici : https://www.sharersandworkers.net/appel-a-projets-travail-et-communs-travail-en-commun/
et ici https://www.letransformateur.fr/8e-appel-a-projets-travail-et-communs-travail-en-commun

Le Transformateur Numérique est un dispositif d’innovation collaborative porté par l’ANACT et la FING, soutenu par le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), visant à accélérer des initiatives mettant le numérique – ou la culture numérique – au service de la qualité de vie au travail. La 8e édition du Transformateur est organisée avec la collaboration du Groupe Chronos et le réseau Sharers & Workers (co animé par l‘IRES et ASTREES).

Travail et communs, travail en commun

La révolution numérique a revivifié la notion de “communs”, c’est-à-dire la création et la préservation de ressources gérées collectivement, par une communauté d’individus, s’étant donné des règles de fonctionnement et de gouvernance. L’encyclopédie Wikipédia, les logiciels libres (Open Office, Firefox…), la base de données Tela Botanica, certaines dynamiques d’open data (OpenStreetMap, Open Food Facts), sont quelques exemples connus de communs de la connaissance.

Dans le monde du travail ces dynamiques ont inspiré d’autres formes de “mises en commun” :

d’abord des formes de collaborations étendues au-delà des frontières des entreprises – comme on le voit avec les processus d’innovation ouverte par exemple associant des contributeurs externes à des productions internes ; ou encore des formes de coopération territoriale au sein de filières économiques ;

mais aussi des espaces de travail ouverts, dits “espaces-tiers” (fab-lab, coworking), sur lesquels certaines entreprises s’appuient, voire même qu’elles développent en interne ;

ainsi que de nouveaux formats de licence pour favoriser le partage et l’enrichissement collectif (licence libre, licence à réciprocité).

Ressources en commun, communauté étendue, gouvernance ouverte, production collective en licence libre… Comment ces pratiques inspirent-elles ou influent-elles sur l’entreprise, ses frontières, ses métiers, sur ses modèles opérationnels, sur l’organisation du travail, sur son rapport à l’écosystème ?
Le travail en commun, le travail produisant des “communs” (ressources partagées) ou encore celui veillant à ne pas altérer les communs existants (par exemple les ressources naturelles) génèrent-ils des conditions et des organisations de travail spécifiques ? Quelles y sont les modalités devalorisation des formes d’engagement, de régulation des collectifs, de répartition de la charge de travail, d’apprentissage collectif, de dialogue et de gestion des conflits, de rétribution et de partage de la valeur… ?
Ces dynamiques tiennent-elles la promesse de refonder les “entreprises collectives”, c’est-à-dire les cadres d’un engagement commun au travail et par le travail ?

La session du Transformateur réunira pendant 2 jours une quinzaine d’initiatives, de projets, partageant un commun, ou produisant sous licence “commune” ; ainsi qu’une dizaine d’experts des réseaux ANACT-ARACT, Fing, IRES, Sharers & Workers, Astrees, Chronos, avec pour objectifs :

d’accompagner les initiatives et les faire grandir sur les enjeux d’innovation sociale et de qualité de vie au travail ;

de mieux caractériser les modalités de travail et de collaborations sous-jacentes, ainsi que les pratiques de régulation et d’encadrement de l’activité ;

de mettre les projets, les initiatives en réseau pour qu’elles s’enrichissent mutuellement ;

Les projets proposés peuvent être à des stades de maturité différents et de nature différentes : POC (prototype) d’une application numérique, projet de recherche-action, expérimentations in vivo d’organisations du travail, d’outils ou de méthodes de conduite du changement, etc.

En bref...

  • L'IRES recrute octobre 2018
    Recrutement d’un ou d’une chercheur.e pour 12 ou 18 mois. L'Institut de recherches économiques et sociales (IRES) est un organisme…
    Suite >
  • Nouvelles formes d’emploi et retraite septembre 2018
    France Stratégie et le réseau Sharers & Workers organisent le 16 octobre un séminaire autour de la prise en compte…
    Suite >